Rencontre du 3ème type

Je ne sais pas vous, mais moi je ne peux pas tout acheter en ligne. J’ai besoin d’aller en boutique, de parler à un vendeur, d’échanger avec un humain. J’ai constaté que les vendeurs sont comme les boîtes de chocolats…. On ne sait jamais sur quoi on va tomber. Il y a quelques jours je suis allée dans mon magasin préféré d’électroménager à la recherche d’une imprimante. Avant de me tourner vers un vendeur je prends toujours la peine de lire les fiches techniques histoire de faire une première sélection. Quand j’ai fait un premier tri, ce que je veux c’est le conseil d’un pro pour prendre ma décision finale. Vous savez, le petit « plus » qu’il n’y a pas sur un bout de papier. Bref j’ai besoin d’être orientée et rassurée (oui oui même pour une imprimante à 60 balles).

Je pars donc à la rencontre d’un vendeur. Ce que j’aime à ce moment-là, c’est le suspens qui plane. Si vous avez lu [lien article vendeurs], vous savez que j’ai une chance sur 5 de décrocher le gros lot. Ce jour-là, mauvaise pioche, je suis tombée sur le vendeur sympa. Le vendeur sympa a tout pour lui, sauf les compétences. Il est poli, avenant, c’est super agréable mais quand vous lui posez la première question, vous vous rendez compte que ses connaissances se limitent à ce qu’il y a d’écrit sur la fiche technique. Le pire c’est qu’on n’arrive pas à lui en vouloir parce que…. Il est vraiment sympa. Dans ce cas-là, ma solution : le laisser finir son argumentaire, le remercier et attendre qu’il soit parti pour aller sur internet consulter les avis.

Vous serez heureux d’apprendre que je suis très contente de mon imprimante qui fait scanner et impression recto/verso.

Juste pour le plaisir, voici une petite vidéo de Norman sur les vendeurs :

 

Barbara Timedian

Post a Comment

Name

E-mail Address

Website